L’école publique ne disposant pas d’une capacité suffisante pour accueillir tous les enfants, beaucoup d’entre eux ne peuvent être scolarisés.

A Recife, de nombreux enfants des quartiers défavorisés passent la journée dans la rue, pendant que leurs parents travaillent pour assurer leur survie.

Dans la favela de la Vila da Felicidade , l’association « Brésil de Demain » soutient l’Ecole Communautaire Gabriela Feliz. Elle permet ainsi à une centaine d’enfants de trois à sept ans de fréquenter gratuitement l’école et d’entamer un départ réussi dans la vie.

L’école Communautaire Gabriela Feliz c’est :

100 élèves
Chaque jour, 100 enfants âgés de 3 à 7 ans fréquentent gratuitement l’école Communautaire Gabriela Feliz. Ils sont issus de familles défavorisées habitant la Vila Felicidade, bidonville à la périphérie de Recife.

2 salles de classe
Les élèves sont répartis en 4 classes, afin d’optimiser l’utilisation des deux salles. Deux classes étudient le matin de 7h30 à 11h30 et les deux autres l’après-midi de 13h00 à 17h00, ce qui représente 4 heures d’enseignement par jour.

3 années d’enseignement gratuit
Les programmes scolaires de deux années d’école enfantine ainsi que la première année d’école primaire sont enseignées à l’Ecole Gabriela Feliz. Les élèves sont donc scolarisés pendant 3 années dans notre école avant de rejoindre le cycle de l’école publique. Un accord a été passé avec plusieurs écoles proches de la Vila Felicidade, qui garantissent à nos élèves une place dans leurs classes.

1 directrice

Carla Maciel, 35 ans, dirige l’école de main de maître depuis 1998. Elle-même enseignante, maman, elle appuie de manière active les maîtresses. Elle maintient un contact régulier avec les parents d’élèves, les autorités locales et les partenaires de l’école. Mais son rôle se s’arrête pas là : elle est responsable de la bonne gestion de l’école, veille à l’entretien du bâtiment, tient la comptabilité et conduit localement la recherche de fonds.

1 administratrice

Maria de Assiz, 60 ans, assiste la directrice dans toutes les tâches administratives.

1 coordinatrice de projet

Maria da Conceiçao Rodovalho, 54 ans, mariée et maman. Conceiçao a suivi la formation de Pédagogie Waldorf (Ecole Nouvelle – Steiner). Elle a une grande expérience de l’enseignement, notamment avec les enfants ayant des difficultés d’apprentissage. Depuis 2011 elle forme dans la pratique les enseignantes de notre école à une approche pédagogique inspirée de l’Ecole Nouvelle.

 

4 enseignantes

Rosilda Maria da Silva, 35 ans, mariée et maman de 2 petites filles, vit à la Vila da Felicidade. Elle travaille à l’école Communautaire Gabriela Feliz depuis 1997. Très professionnelle et engagée, elle est un véritable pilier pour l’école.
Juliana Soares

Maira Barboa Cesse
Toutes deux sont de jeunes enseignantes, elles travaillent à l’école Gabriela Feliz depuis 2011, sont en cours de formation universitaire en pédagogie et lettre.
Edivane Biao dos santos Silva
« Vanha » a 43 ans et vit à la Vila Felicidade

1 cuisinière, 100 repas quotidiens, 1 cuisine

Luciene Maria da Silva, 39 ans, est maman de 4 enfants. Elle est la cuisinière de l’école depuis 1999. Grâce à ses services, les élèves reçoivent quotidiennement un repas complet.

900 élèves depuis 1996

Depuis la construction de la première salle de classe, ce ne sont pas moins de 900 élèves qui ont pu suivre leurs premières années de scolarisation dans l’Ecole Gabriela Feliz. 900 élèves qui ont pu apprendre à lire et à écrire, développer une base solide pour leur avenir.


L’aventure de 1996 à 2004 :

1996 – Maria est une mère de famille habitant la Vila Felicidade. Afin de donner une chance aux enfants qui traînent dans la rue, elle les accueille chez elle, dans une petite cabane de 10 m². Elle leur fournit du papier, quelques crayons et leur enseigne les bases de l’écriture.

Touchée par cette initiative magnifique, L’association Brésil de Demain se mobilise et construit une première salle de classe en 1996, permettant ainsi à Maria d’enseigner dans des conditions dignes.

54 élèves répartis en 2 classes (une le matin, une l’après-midi) font alors partie de la première volée de L’Ecole Communautaire Gabriela Feliz. Une cuisine est construite et une cuisinière est à pied d’oeuvre pour offrir aux enfants 1 repas chaud par jour.

1997 – Une année plus tard… Les parents se bousculent pour inscrire leurs enfants à l’école Gabriela feliz, allant jusqu’à dormir devant les portes de l’école le jour précédent l’inscription. Une deuxièmre salle de classe est construite, au dessus de la première. L’école peut alors accueillir jusqu’à 108 élèves par jour.

1998 – L’école grandit… Deux enseignantes travaillent à plein temps, entourant chaque jour une centaine d ‘enfants. Pour les appuyer, une coordinatrice est recrutée. son rôle est d’entreprendre des démarches auprès des autorités locales pour obtenir un soutien et de maintenir un contact régulier avec les membres de l’Association basés en Suisse.

2000 – De nombreux efforts et de longs mois d’attente son récompensés : la Préfecture de Recife décide d’apporter son soutien à l’école Communautaire Gabriela Feliz. Au mois d’avril 2000, un accord est signé. La Préfecture fournit l’alimentation quotidienne pour 100 élèves, ainsi qu’une partie du matériel scolaire.

2001 – L’école est enfin légalisée ! Son existence légale est reconnue le 23 août 2001. Cette formalité va permettre d’entreprendre des démarches administratives aussi simples que l’ouverture d’un compte en banque !

2004 – Carla Maciel, la coordinatrice de l’école, fait une voyage d’un mois en Suisse. Au cours de ce séjour, elle visite des écoles, découvre le système scolaire suisse, fait la connaissance des membres de l’association, et découvre pour la remière fois la neige !